Flowers of the Spring > Lysander



 
Vous trouverez ICI un important message

Partagez|

Flowers of the Spring > Lysander

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
est mon nom et il n'appartient qu'à moi
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Flowers of the Spring > Lysander Mer 26 Mar - 2:54


Flowers of the Spring

Lorsque je ne me laisse pas bercer par la musique, je me prélasse dans le jardin avec un ouvrage entre les mains. Tous les mois, j’attends avec une certaine impatience les aventures d’Oliver Twist, écrit par Charles Dickens. Je suis très enjouée lorsque père ramène le Bentley’s Msicellany afin que je puisse continuer à lire ses malaventures. Pauvre garçon. Je n’oserais imaginer l’état de profonde tristesse dans laquelle je serais, si j’avais vécu le quart. D’une certaine façon, ma privation de sortie n’était certes, pas quelque chose que j’aimais, mais ça n’avait été que pour mon bien et m’éviter d’être alitée de nombreux jours. Je n’en reste pas moins morose à chaque lecture, sous l’incompréhension de père qui se demande bien pourquoi je souhaite à continuer de lire, si c’est pour être chagrinée. Il ne peut pas comprendre, c’est un homme d’action. Pourtant aujourd’hui, à défaut d’un livre, je suis dans le jardin à contempler les fleurs que mère a fait planter. J’ai grande hâte que le soleil chauffe, qu’il recouvre la Terre de sa chaleur pour faire pousser nos plantes. Les fleurs s’ouvreront en dégageant un délicat fumé. Les arbres seront bien plus beaux, moins dénudés qu’en hiver où tout n’est que désuétude. Malgré cela, j’aime le froid et la neige. De nombreux tableaux me parviennent lorsque je songe aux saisons. Je regrette de ne pas compter le dessin dans mes qualités de jeunes filles, sinon il est certain que j’ouvrirais davantage mon esprit à la poésie du pinceau. Le chant et le piano me suffisent amplement, même si j’aspire à d’autres horizons parfois. J’aime apprendre de nouvelles choses, m’acharner pour parvenir à réussir une tâche et ne jamais essuyer une défaite. Il semblerait que mes mains soient inaptes à représenter un animal – pour qu’on sache qui il est. L’air n’est pas désagréable, ce n’est pas encore les chaleurs estivales, mais c’est supportable en robe sans fioriture. J’entends déjà mon père me prier de me couvrir, quitte à recouvrir mon visage d’une fine pellicule de sueur et être non présentable ; dans l’unique but de toujours veiller à ma santé qui s’améliore de jour en jour. Je suis sûre de plus être aussi fébrile que par le passé. Je pourrais même danser sous la pluie sans risquer un rhume de poitrine. Je ne suis pas sotte au point de détourner Dieu de mon chemin, je dois rester bienveillante à ma propre santé. Quittant les fleurs sauvages en me redressant, j’observe les environs avec un sourire qui étire mon visage. La solitude, pesante par instant, mais délicieuse actuellement. Si mère me voyait, elle me sermonnerait sur la tenue que je dois avoir. Je peux tacher mes jupons, emmêler ma crinière flamboyante. Aucune préoccupation, je veux être une adolescente pour les heures à venir. Personne ne va venir troubler ma quiétude. Sauf peut-être la silhouette qui s’approche bien trop rapidement pour que ce soit un homme. Je place une main sur mon front en visière, distinguant peu à peu le faciès de Lord Northon. Contrainte, je me redresse afin qu’il puisse me distinguer au milieu des fleurs. Sa monture s’arrête non loin de moi et je tends une main vers le museau du cheval avec un sourire. « Bonjour Lord Northon. » Je croise un instant ses prunelles claires, retournant sur l’animal. « La saison est idéale pour les promenades, vous avez toutes les senteurs qui vous ensorcèlent. Un régal lorsqu’on y prête attention, le faites-vous ? » Je suis certainement la plus abrupte, ou la moins coincée en présence du Lord. Il faut avouer que je me plie aux demandes de ma grand-mère, de ma mère pour plaire au Lord. Mais à la fois, je m’interdis de changer de caractère uniquement pour l’héritier.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lysander R. Northon
est mon nom et il n'appartient qu'à moi
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de base
✤ Messages : 191
✤ Inscrit le : 06/03/2014
✤ Localisation : Londres
Fiche RPG
my diary
my life:

MessageSujet: Re: Flowers of the Spring > Lysander Lun 31 Mar - 23:13


 
∞ “Flowers of the Spring”

Elizabeth E. Langley & Lysander R. Northon


Les rayons d’un timide soleil de printemps effleura la peau de mon visage et me fit sourire alors que je reposais loin de toute civilisation, les yeux clos et l’esprit vagabondant vers quelques cieux plus cléments que ceux de la réalité. J’avais pris à cœur de prendre à la lettre le conseil du baron d’Estbury, de profiter de ce temps magnifique pour me balader et pourquoi pas à cheval. J’avais donc demandé aux gens de l’écurie de tenir prêt un cheval pour ce tôt ce matin, avant que le soleil ne soit levé. Ils s’étaient aimablement acquittés de la tâche et j’avais quitté la demeure en emmenant avec moi un frugal repas pour déjeuner, mais je m’en acquitterais très bien. Je ne comptais en réalité plus le nombre de fois que j’avais sauté ce repas lorsque je travaillais dans mon cabinet à Londres. J’ouvris les yeux et posait mon regard azur sur le cheval broutant qui me servait de compagnie en ce beau jour ensoleillé. Je tendis les doigts pour rencontrer le poil soyeux de sa robe alezane. Un léger soupire s’échappa d’entre mes lèvres entre ouvertes, la réalité revenait doucement alors que je me rappelais des lignes reçues hier de la plume de ma mère. Ô elle était ravie que je me sente bien ici, mais elle déplorait mon absence encore une fois. Il fallait croire qu’elle ne serait jamais heureuse tant que je serais hors des murs de notre grande maison. Outre cela, mon père semblait souffrant disait-elle et je craignais que l’âge ne l’ai finalement rattrapé.
Je décidais qu’il était temps de rentrer et d’écrire en retour à ma mère que je ferais mon possible pour rentrer à Londres rapidement. Je ne pouvais cependant pas échapper aux usages de convenance de notre société et ne pas honoré de ma présence le bal que donnerait mon hôte et de par le fait, je savais que je devrais offrir mon bras pour une danse au moins à chacune de ses trois charmantes filles. Je n’ai jamais affectionné danser, mais je m’y plierais de bonne grâce parce que c’est ce que veut la bien séance. Me relevant, je rangeais mon livre et je remontais en selle dans l’optique de rentrer. La monture que l’on m’avait ici prêtée était sans aucun doute d’une excellente qualité et de bonne composition en plus de cela. Ouvrant mes doigts sur les rênes, le cheval prit son allure de croisière avec grâce et légèreté. Regardant droit vers l’horizon, je distinguais soudainement une personne près des fleurs, avec une telle chevelure, cela ne pouvait être que la dernière des filles Langley, surtout dehors à cette heure. Je fis ralentir l’équidé et m’arrêtait alors à sa hauteur. Je lui rendis son salut d’un signe de tête. « Lady Elizabeth. » Par politesse, je déchaussais mes étriers et mis pieds à terre, flattant le cheval de larges caresses sur son encolure. « En effet, je félicite d’ailleurs votre père de m’avoir convié chez vous en cette saison. Je n’ai que trop rarement eu l’occasion de profité de la belle saison en campagne. Ma foi, je ne pense pas être aussi attentif aux fleurs que vous, je dois avouer ne pas en connaître les sciences secrètes, il y a trop peu de celles-ci à Londres. Peut-être pourriez-vous m’instruire ? » Certes, nous avions de grands jardins autour de notre demeure, mais je n’avais guère le temps d’y séjourner et ni mon père, ni ma mère n’avaient quelconque affinité avec le jardinage. Je passais les rênes par-dessus la tête du cheval pour les tenir en main en laissant le loisir à celui-ci d’une liberté de mouvement. « Votre père a d’excellent chevaux, de magnifiques jardins, c’est plus qu’un plaisir de séjourner ici. Bien sûr, la compagnie que vous m’offrez tous réunis est aussi très agréables. » Je me retenais quelque peu de discrédité la compagnie d’Isabella qui avouons-le était totalement déplaisante par moment. En ce qui concernait la cadette, elle me semblait plus naturelle dans sa relation avec moi que ses deux autres sœurs. « Vous passez beaucoup de temps aux jardins, miss Elizabeth ? »

 

 
code by PANICK!ATTACK


Revenir en haut Aller en bas

Flowers of the Spring > Lysander

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Lysander Sarhtorian : présentation [validée]
» [A reprendre - Elève - Héritier] Lysander Scamander (Thomas Brodie-Sangster) ~ 3e année à Serdaigle
» Lysander Luke Crooks ♦ Be yourself. Terminée.
» Émilie - i should have bought you flowers
» lysander ♦ look at the stars, look all they shine for you TERMINÉ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: III. Estbury Village :: Estbury Court :: garden-